Mesures énergétiques : solutions et avantages

A l’heure où le virage de la transition énergétique est déjà bien engagé, la consommation et les économies d’énergies constituent un enjeu environnemental majeur pour les particuliers d’une part mais aussi pour les entreprises. A titre d’exemple, le secteur industriel représente aujourd’hui plus de 20% de la consommation énergétique de notre pays.

La situation environnementale couplée à la hausse des prix de l’énergie fait de la performance énergétique un levier de compétitivité non négligeable pour les entreprises, quelle que soit leur taille. La norme internationale ISO 50 001 concernant la gestion de l’énergie permet de cadrer et valoriser les démarches d’efficacité énergétique mises en place par les entreprises.

 

Le sous-comptage énergétique, une solution efficace :

Fort de ce constat, des solutions simples peuvent être mises en place. Le comptage énergétique (eau, gaz, électricité…) en fait partie.

Il permet de suivre précisément les consommations, d’évaluer les coûts induits par celles-ci et d’effectuer des économies en mettant en avant des défaillances dans la régulation, d’éventuelles fuites ou tout simplement des oublis (éclairage, machines…).
Cette maîtrise des différentes consommations devient donc un facteur de compétitivité économique intéressant.

Les différents retours d’expérience font état d’une économie pouvant atteindre quasiment 20%
(« Le comptage de l’énergie » (ADEME / DUNOD)).

 

Au-delà de l’aspect global du comptage énergétique, il peut être aussi intéressant d’avoir recours à une solution de sous-comptage :

Le sous-comptage énergétique consiste à séparer les données des différentes sources de consommation pour permettre de les analyser individuellement. A l’aide d’un compteur divisionnaire, il est possible de segmenter les différentes sources de consommation d’énergie, d’en isoler les données et donc d’affiner l’analyse de celles-ci.

Dans l’industrie, ces opérations sont historiquement réalisées avec des communications filaires (bus de terrain RS485, Modbus…), remontant les données vers un automate, une supervision ou un ERP.

 

IoT et mesures énergétiques, un pas de plus dans l’optimisation :

Pour résoudre les problématiques de l’acquisition filaire (câblage, distance, site unique…), les avantages des objets connectés, tels que les centrales de mesure électrique LORAWAN, sont réels.
Ils permettent, grâce à leurs connexions sans fil, de mettre à disposition les données d’un ou plusieurs sites sur un serveur distant (Cloud). Elles pourront ensuite être mises en forme et analysées dans des outils informatiques (plateformes d’hypervision…).

L’IoT offre donc la possibilité de centraliser les données de plusieurs compteurs d’énergie (eau, gaz, électricité) et d’obtenir une vision globale de l’efficacité énergétique de l’entreprise.

 

 

Schéma de principe : centrale de mesures électriques LORAWAN

 

Grâce à ces différentes solutions, les entreprises pourront identifier les postes énergivores, optimiser leurs consommations et ainsi réduire leurs dépenses énergétiques.

 

Plus d’informations sur les équipements de mesures énergétiques :

http://telereleve-energies.fr/mesure-denergies

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *